La science-fiction et le direct

par Sylvie Bérard

Je suis abasourdie. Je viens d’écouter les quinze dernières minutes de l’émission de la Première chaîne « Plus on est de fous plus on lit » consacrées hier soir au livre In Other Worlds de Margaret Atwood. Pour une fois que l’animatrice Marie-Louise Arsenault s’intéressait à la science-fiction et voulait qu’on lui parle de la relève au Québec, pourquoi diable les invités-es (des personnes à l’avant-plan de la SF au Québec) ne lui ont-ils parlé que d’auteurs de fantasy (Bryan Perro, Anne Robillard), certains pas même québécois ni contemporains (JK Rowling, Tolkien)??? Je veux bien croire que l’énervement du direct peut parfois déconcentrer, mais tout de même!!! Et après le milieu de la SFQ viendra se plaindre qu’on ne parle pas suffisamment de science-fiction dans les chroniques culturelles!

Allez écouter l’émission et faites-vous une idée par vous-mêmes : http://www.radio-canada.ca/emissions/plus_on_est_de_fous_plus_on_lit/2011-2012/chronique.asp?idChronique=192447

Publicités