Les pages littéraires de Sylvie Bérard

Science-fiction, littérature, écriture

Dans le magazine Now

NowUne des retombées d’être en nomination pour le prix Trillium est de me retrouver dans le magazine Now, en tant qu’auteure parmi «this province’s prominent authors  [les auteur·e·s majeur.e.s de cette province], figurant dans dans le «Ontario’s Best Books Digital Residency» [meilleurs livres en résidence numérique de l’Ontario. Voici l’interview qu’on a réalisée avec moi : «Ontario Author Profile: Sylvie Bérard».

NB : Je ne sais pas si la question a changé entretemps ou si je l’ai mal comprise au départ, mais à «Do you have any favourite Ontario authors or books», j’ai répondu en faisant la liste d’auteur·e·s d’un peu partout! Mais il y a des auteur·e·s de l’Ontario dans le lot!

Une recension de Oubliez

Je rentre du Congrès des sciences humaines qui se tenait cette année à Regina. Quelqu’un m’y a signalé une critique de Oubliez, parue dans l’avant-dernier numéro de la revue Liaison. Ci-dessous, vous trouverez la page du numéro en question (numéro 178, hiver 2017). Vous pouvez accéder au reste de la revue ici.

Adina Balint - Recension de Oubliez.jpeg

Prix de poésie Trillium en langue française

Résultats de recherche d'images pour « "prix trillium" 2018 »Mon livre Oubliez est finaliste du pour le Prix de poésie Trillium en langue française! Je le savais depuis quelques jours, mais la nouvelle officielle est sortie aujourd’hui. La remise des prix aura lieu le 21 juin prochain. Vous trouverez ici la liste des finalistes dans toutes les catégories.

Immersion créative

Voici la livraison de mai de ma chronique «La page décentrée».

Sylvie Bérard-La page décentrée-Immersion

 

Le document original se trouve sur le site de l’association Pédagogie et pratiques canadiennes en création littéraire (PPCCL).

Un compte rendu de Oubliez dans Voix plurielles

«Ce recueil emploie une langue cristalline, dont la précision exprime une réalité attentivement saisie. Ce langage contre l’oubli fixe les détails et les complexités du passé.»

– Carlos Liva

Carlos Liva - Sylvie Bérard-Oubliez

Le compte rendu complet se trouve sur le site de la revue Voix plurielles.